La transformation pour devenir une femme

Revenir Les femmes transsexuelles
Si vous voulez vivre une relation durable avec votre petite amie transsexuelle, vous devez comprendre ses besoins et ses désirs. Son plus fort désir, évidemment, est de devenir une femme la plus parfaite possible. Voici un bon aperçu technique sur le processus de transformation que subit une transsexuelle.

trans-092Tout d’abord, il est très probable qu’elle suive une thérapie de remplacement hormonal (THS). Comme chaque homme, son corps produit constamment des hormones mâles (ou testostérone) venant des testicules. La thérapie hormonale consiste à prendre des hormones féminines qui diminuent ou arrêtent la production de testostérone, et modifient lentement sa morphologie, donnant des formes féminines à son corps. Les résultats sont impressionnants et ne nécessitent aucune chirurgie. C’est le début classique de la transformation. Le traitement se présente sous forme de pilules que la t-girl va avaler tous les matins, tout comme les pilules contraceptives (qui, soit dit en passant, sont parfois utilisées pour les traitement hormonaux). Il existe plusieurs types d’hormones et de pilules, et chacun d’eux a un effet spécifique. L’hormone la plus commune est utilisée pour développer la poitrine. Il y a aussi des pilules qui donnent une peau lisse, des pilules qui arrêtent la croissance des poils, des pilules qui élargissent les hanches, affinent la taille et élancent les bras et les jambes. Le traitement peut également être administré sous forme d’injections. Il n’y a apparemment pas de moyen plus approprié qu’un autre, cela dépend du cas de chaque personne.

trans-103

Souvent, le traitement hormonal a pour effet secondaire la difficulté à bander et à éjaculer, mais a également des effets positifs sur la libido. Ainsi, elle sera plus excitée que d’habitude. Vous voyez comme cela peut être compliqué? Si elle se sent excitée toute la journée, mais ne peut pas jouir, c’est assez dur pour elle !

Elle est née garçon, et a besoin de s’épiler régulièrement, et pour le reste de sa vie. Soyez préparé pour cela! Chaque fille ferait la même chose, c’est vrai, mais les transsexuelles ont un peu plus de poils, selon les gènes (en moyenne, les Européennes et les Latinos sont plus susceptibles d’être velues, alors que les Asiatiques peuvent être naturellement imberbes). La façon la plus simple de s’épiler est de se raser, mais cela fait que les poils repoussent plus durs. La cire est plus douloureuse et coûteuse, mais elle rend la peau lisse pendant entre 2 ou 3 semaines, sans retourner en institut de beauté. Si elle prend des hormones qui empêchent la croissance des poils, alors sa peau sera même plus lisse que la peau d’une vraie femme! Elle peut également entreprendre l’épilation au laser, définitive, mais très coûteuse.

trans-100La femme transsexuelle travaille dur pour parfaire son apparence, et vous apprécierez cet effort. Comme les femmes “normales”, voire même plus, elle aime aller faire du shopping et acheter des vêtements sexy et des accessoires féminins. Maquillage, crèmes pour le visage et autres produits de beauté sont également une chose importante pour elle, et elle y consacre un budget important et beaucoup de temps. Elle passe de longs moments dans la salle de bain tous les matins pour se préparer. Peu importe combien de fois vous lui direz qu’elle est belle telle qu’elle est, elle ne réduira pas la quantité de temps qu’elle passe à se pomponner. Soyez compréhensif et pensez au plaisir de marcher dans la rue avec une créature de rêve à votre bras.

Pour continuer dans les transformations, une femme transsexuelle doit apprendre à se comporter comme une femme née femme. Elle transforme, par exemple, sa voix pour la rendre plus féminine. Certaines peuvent être douées d’une voix féminine naturelle, mais ce n’est pas une généralité. Il y a même une opération chirurgicale pour cela. Elle apprend également à se comporter comme une femme, dans sa façon de marcher, de bouger ses mains ou même d’adopter les expressions et mimiques féminines naturelles. Elle apprend aussi à séduire les hommes, par des gestes sensuels ou des effets de cheveux en conséquence. En fin de compte, les femmes transsexuelles peuvent devenir des prédatrices sexuelle plus redoutables que les vraies femmes (et vous aimez ça, n’est-ce pas?).

trans-028

Bien sûr, la dernière étape pour transformer un homme en une femme sexy est la chirurgie plastique. Vous pouvez pratiquement faire n’importe quoi de nos jours si vous avez un bon chirurgien! La première opération qu’une transsexuelle veut est probablement une augmentation mammaire (ce sont des implants de silicone sous la peau). Les hormones seules ne peuvent pas former de très gros seins, et bien que les seins hormonaux peuvent être beaux, les transsexuelles, en général, les veulent plus gros pour se sentir plus féminine et confiante, surtout si elles veulent porter des vêtements sexy. Après une augmentation mammaire, la patiente doit généralement se reposer pendant une période de 2 à 3 semaines, et ses seins sont susceptibles d’être insensibles pendant plusieurs mois. Après cette période, tout devrait être de retour à la normale et avoir l’air naturel.

Fondamentalement, tout peut être fait avec la chirurgie, en fonction de l’argent et du temps qu’elle est prête à investir pour cela (et la douleur qu’elle est prête à endurer) … Les opérations de chirurgie plastique habituelles pratiquées après l’augmentation mammaire sont : l’ajustement des proportions des hanches, la réduction de la pomme d’Adam et la chirurgie faciale.

Pour finir, le changement ultime pour une transsexuelle sera une réassignation sexuelle par voie chirurgicale (SRS). Cela dépend principalement de la personne. La plupart des transsexuelles ne vont jamais jusque là et gardent leurs organes génitaux masculins pour le reste de leur vie. Mais d’autres sautent le pas. Cette opération est très lourde, psychologiquement et médicalement parlant. Sans entrer trop dans le détail, l’opération consiste à enlever les organes génitaux masculins et construire un vagin artificiel ainsi que les lèvres avec les tissus enlevés. Cette opération nécessite d’être longuement préparée avec un psychologue si vous voulez la pratiquer dans les pays occidentaux, alors qu’elle peut être pratiquée plus facilement dans des pays tels que la Thaïlande. Cependant, il n’est pas recommandé de subir cette opération sans suivi psychologique. Certains transsexuels affirment qu’ils peuvent encore ressentir l’excitation sexuelle après l’opération, et d’autres disent même qu’ils prennent du plaisir même s’ils n’ont plus leur appareil génital. Les chirurgiens peuvent faire un travail remarquable de nos jours, et vous ne pourrez pas voir la différence entre le sexe d’une femme transsexuelle et celui d’une femme née femme !